30/01/2007

01/2007-20 - ... et l'équipement digital

 AUT11307 a

 DP001-TCO bis a

TCO d'un petit réseau d'essai comprenant un écran d'affichage de l'adresse de locomotive.

Grâce à ce petit réseau d'essai, j'ai pu tester divers équipements de commande numérique dont le système de reconnaissance d'adresse RailCom. Pour moi, c'est très concluant et fichtrement pratique. D'autant plus que j'ai réussi à intégrer le composant afficheur dans le TCO en ne laissant apparaître que l'écran d'affichage.

12-05 Panneau app no1 2 b

La gare souterraine n°1 en cours de câblage.


 

Cette gare branchée en dérivation sur la double voie permettra d'alterner les convois. Afin de la rendre automatique via le logiciel "Train Controller", chacune des 9 voies est dotée de la détection automatique des trains et alimentée via un relais commandé par une sortie de décodeur de commutation.
Le panneau d'appareillage de cette gare que l'on voit sur la photo comprend, de haut en bas, la rangée de détecteurs d'occupation (2 sections de détection par voie, auxquelles s'ajoutent les sections des voies d'entrée en gare et de sortie de gare), puis au milieu les bases encore dépourvues de relais et en dessous, sur une même rangée, les décodeurs de commutation suivis des modules de rétrosignalisation. Tout en dessous, on trouve 3 petits détecteurs de tension dont le but est d'assurer une plus grande sécurité dans la détection des trains.
Le but de cet appareillage est d'une part de détecter bien sûr la présence de tout train entrant, mais aussi de couper le courant sur la totalité de la voie qu'il emprunte lorsque le premier véhicule arrive à son extrémité. Je pense en effet à 2 choses : empêcher le train de dépasser la section d'arrêt située en bout de voie pour une raison ou une autre et autoriser les rames comprenant un engin moteur en queue (rames réversibles, loco en pousse). Ceci dit, j'ai voulu que cette gare soit également à commande manuelle, car je veux aussi pouvoir en prendre le contrôle manuellement via 2 petits TCO.
En commande digitale, tous les modélistes connaissent le même problème, celui de savoir à quel train ils ont affaire quand ils désirent en prendre le contrôle. En effet, il faut connaître l'adresse digitale de la locomotive. Et, en dépit du fait qu'une adresse à 4 chiffres peut refléter l'immatriculation de la locomotive, ce n'est pas toujours évident ! J'ai résolu le problème grâce aux avancées de la technologie en matière de commande numérique. Il s'agit du système RailCom de la firme Lenz (protocole DCC) qui permet de visualiser sur un écran l'adresse de tout train passant sur une section donnée. Je connaîtrai ainsi l'adresse des diverses locos occupant les voies de la gare souterraine rien qu'en poussant sur un bouton ! Je compte faire de même avec les autres parties du réseau.
La commande digitale, c'est vraiment un must ! Je ne voudrais plus m'en passer ! Ah, j'oubliais ! C'est Joseph qui a réalisé le câblage. C'est bien fait, non ?

Les commentaires sont fermés.