30/01/2007

01/2007-19 - Il y a aussi l'électricité ...

 

12-06 -Câblage 1 
Pontage des éclisses métalliques.

A peu près tous les mètres, deux éclisses jouent le rôle de joint de dilatation pour autant qu'on laisse un petit écart (1 à 2 mm) entre les extrémités des 2 rails contigus. C'est un point important à ne pas négliger. D'autant qu'avec le réchauffement climatique, on nous promet des étés de plus en plus caniculaires !

Un autre point important est la continuité électrique exempte de chutes de tension. Si l'on désire une exploitation fiable, il est nécessaire de réalimenter à intervalles réguliers les rails, et ce à partir de "feeders" courant tout le long du réseau. En outre, entre deux points de réalimentation, les éclisses métalliques sont soit soudées (pour celles présentes entre deux joints de dilatation), soit pontées (aux joints de dilatation). De la sorte, le "jus" passe bien et les engins de traction disposent toujours de la tension maximale. 


 

 Châssis 2

Un câblage propre et ordonné.

Des plans établis au préalable, des câbles numérotés, un code de couleurs, ... autant d'éléments qui, en cas de panne, faciliteront par la suite les recherches pour trouver la cause de celle-ci.

Ici, l'on distingue bien une des poutres en L fixée sur les lattes murales verticales (j'ai banni les pieds du côté mural). Comme on peut le voir, ces dernières servent également à supporter des assiettes de voie inférieures au moyen d'équerres métalliques.

Sur cette poutre en L courent divers câbles qui sont : les 2 feeders amenant le courant digital en provenance de l'amplificateur du système digital DCC, les 2 feeders amenant le courant pour les accessoires électriques et électromagnétiques (16 V ~), le bus XpressNet à 4 câbles qui alimente les diverses prises pour commande baladeuse disséminées le long du réseau et les 2 feeders pour la rétrosignalisation à la centrale d'informations diverses (les occupations de cantons essentiellement). Ces deux derniers câbles sont séparés des autres pour éviter toute perturbation des données transitant dans le bus. Où qu'on se trouve, dès que le besoin s'en fait sentir, il n'y a qu'à repiquer sur les feeders.

Puisque je parle du bus XpressNet, les connaisseurs auront deviné que je suis un adepte de la marque Lenz, système DCC. Pour éviter toute polémique, je refuse de privilégier une marque plutôt qu'une autre et je reconnais que beaucoup d'autres fabricants font également du bon "matos". Je possède d'ailleurs des décodeurs d'autres marques (Viessmann, ESU, Littfinsky, ...) ainsi que divers composants tels qu'une commande baladeuse de la firme ESU, sans fil et vraiment très pratique. Mais ceci est une autre histoire dont je vous entretiendrai plus tard.

Commentaires

Bravo! Bonjour André;je viens de découvrir votre blog:c'est superbe,et je suis d'autant plus fier des commentaires que vous avez eu la gentillesse d'écrire sur mon blog.Un réseau comme le votre donne toutes ses lettres de noblesse à notre passion!4NAQX

Écrit par : Roger Moulédous | 13/08/2009

Répondre à ce commentaire

bonjour, je vais commencer mon réseau.
bien que je ne sais pas comment faire tout mon système électrique je me dirige vers un professionnel.
j'aimerais savoir quel sont les modèles lenz que vous employez, car j'aimerais tout commandé via mon pc et aussi éventuellement si j'ai besoin d'aide si vous pourriez m'aider? .
merci d'avance
bien à vous
Fortu

Écrit par : fortu | 24/12/2013

Répondre à ce commentaire

bonjour monsieur André Saenen, avec des amis, nous réalisons bénévolement une maquette pour le lycée Branly à Lyon qui sert de support à un projet d'étudiants (BTS informatique = bacc + 2 en France) . Nous rencontrons des difficultés avec des moteurs Gaugemaster à solénoïdes qui présentent 2 défauts:
1-mécaniquement, le déplacement des noyaux n'est pas fiable, il semble qu'il y ait des "points durs" ou peut-être des petits rebonds en fin de course qui causent un éloignement nuisible au bon contact
2-électriquement, le contact 1RT est très peu fiable, même pour alimenter un petit relai 12V consommant 5mA utilisé pour commuter les cœurs
Avez-vous rencontré ce genre de difficultés ? Si oui, connaissez-vous un palliatif ?
Merci pour votre attention et par avance pour vos recommandations éventuelles, si possible assez rapidement car la date du jury d'examen approche et nous voudrions que les jeunes ne soient pas pénalisés par des dysfonctionnements de la maquette.
Avec toutes nos félicitations pour la qualité de votre site.
Bien cordialement. Michel Beaubat (région de Lyon) 04 78 44 22 97

Écrit par : Michel Beaubat | 27/03/2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.