11/07/2008

07/2008-2 - La voie - partie 2 : la création du grill est de la gare de Coksdorf

Comme je l'ai déjà dit, un bon plan est nécessaire. Cependant, entre la conception théorique des voies et leur réalisation, il y a une marge. En effet, on est souvent amené à diverger quelque peu du plan théorique lorsqu'on passe à la réalisation, à cause notamment du fait que les aiguillages ne "tombent" pas toujours bien, ou que les courbes posées manquent d'harmonie, ou encore parce que, de visu, on découvre que telle ou telle modification donnerait un meilleur résultat. Bref, c'est normal et j'ai toujours connu ça, d'autant que dans le cas présent, la gare étant en courbe, ça n'arrange pas les choses ! N'empêche, un plan est absolument nécessaire pour étudier la fonctionnalité d'une gare et vérifier que rien ne manque. Quant à moi, je ne compte pas le nombre de fois que j'ai modifié le plan bien avant de commencer la réalisation du réseau suite à de nombreuses anticipations sur l'aspect ludique et fonctionnel de celui-ci (traduisez par "rêveries en 3 D"). Dans le cas de la gare de Coksdorf, j'ai dû changer la disposition de quelques aiguillages et l'allure de la courbe des voies de garage par rapport à la dernière mouture du plan que j'ai montrée dans le message "01/2008 – Nouvelle mouture du plan de la gare de Coksdorf".  Plan Coksdorf (Medium)

Voici le plan modifié pour la énième fois. Je vais d'ailleurs devoir le corriger une dernière fois pour le faire correspondre à la disposition réelle que je viens d'achever. Je l'ai posé verticalement sur les rochers pour l'avoir bien en face des yeux lors des travaux. 

 Gril est 2 (Small)

Me voici en train de démarrer le grill est de la gare. Au départ, ce n'est pas évident quand on se trouve devant une surface nue. Mais je dispose d'un plan et je commence à poser quelques aiguillages pour voir ce que ça "donne" visuellement ! Evidemment, ceux-ci ne tombent pas "juste" du premier coup car je découvre une cassure par-ci, une autre par-là, un entraxe trop petit plus loin, etc., etc. Il faut penser à tout, à l'emplacement des futurs signaux et leviers de manœuvre, à l'entraxe correct des voies de garage (ici, 53 mm), à l'entraxe des voies de part et d'autre du quai n° 2, à l'emplacement des dételeurs qui doivent être situés de préférence sur une section de voie droite, … et j'en passe ! Pas de problème, l'expérience m'a appris que j'y arriverai à coup sûr à condition que je sois patient.

 

 

Gril est 6 (Small)
 

Quelque temps plus tard. Le pont tournant est déjà raccordé à deux aiguillages que j'ai légèrement mis en forme. Celui de droite a maintenant un peu la forme d'un Y.

Gril est 3 (Small) 

J'ai aussi changé de place un aiguillage menant à la remise en le triturant pour le rendre quelque peu symétrique. Mais ça ne me plaît guère car une cassure subsiste et si je cintre davantage l'aiguillage, la courbe sera trop serrée. Je vais donc revenir à la première solution. Plus loin, deux aiguillages sont posés par-dessus les voies pour visualiser la faisabilité de leur intégration. Encore un coup d'œil pour vérifier que j'ai suffisamment de place pour le petit parc à combustibles, le poste de signalisation, la petite sablerie, la fosse de visite, ... ça a l'air bon … , je continue donc !  

 

Gril est 4 (Small)
Encore quelque temps plus tard. Ca a bien avancé car il ne reste plus qu'un aiguillage à poser pour donner naissance à la voie 5 (je compte de droite à gauche). On constate des trous dans le travelage de certains aiguillages ; ces derniers ont été modifiés pour s'adapter aux voies. En regardant bien les deux voies de gauche, on constate qu'elles ne sont pas parallèles – et c'est voulu ainsi - et que la bretelle de liaison comporte forcément deux aiguillages dont les angles de déviation diffèrent. Le résultat est à la hauteur de mes espérances. Je continue … 

 Gril est 5 (Small) 

 Le grill est de Coksdorf est enfin terminé et les voies s'allongent en direction du gril ouest.

Les wagons traînant sur une des voies servent à vérifier la conformité des appareils de voie aux normes NEM ainsi que le bon fonctionnement des dételeurs magnétiques.

J'ai déjà peint sommairement les voies pour mieux visualiser l'aspect général du grill. Il y aura bien sûr deux autres opérations de patine plus tard, avant et après le ballastage pour conférer aux voies une touche aussi réaliste que possible.

  

En fait, il s'agit d'un gril en cul-de-sac conçu de telle sorte que les locomotives amenant un convoi, une fois celui-ci abandonné sur l'une des 6 voies disponibles, devront faire halte sur le pont tournant pour rejoindre l'autre extrémité de la gare en vue de s'atteler au crochet d'une autre rame en partance. J'ai décidé que la voie 7 serait réservée aux déplacements des locomotives d'un bout à l'autre de la gare et qu'aucun wagon ne pourrait y être abandonné. Dans la réalité, c'est comme cela car il faut qu'une voie au moins soit toujours libre à cet effet.

Certaines machines devront impérativement être virées, essentiellement les locos à tender séparé pour trains de voyageurs (type 01 par exemple) qui ne peuvent pas rouler à allure normale avec le tender à l'avant. Je rappelle que cette partie du réseau se trouve en Germanie et qu'il s'agit donc de locomotives de la DB durant l'époque III (jusqu'à la fin des années 70), autrement dit des locomotives à vapeur en grand nombre et des diesels en nombre restreint.

D'autres machines par contre, telles les Decapod types 50 et 52 ainsi que toutes les locos-tenders et bien sûr les diesels, se contenteront donc de faire une simple halte sur le pont avant de repartir en sens inverse via la voie 7 puisqu'elles peuvent rouler à vitesse normale dans les deux sens.

D'autres encore n'y mettront jamais les pieds, pardon les roues, car trop longues pour être virées sur le pont tournant ou qui n'ont rien à faire sur cette ligne à voie unique en cul-de-sac dont la vitesse est limitée à 80 km/h. Ca aussi, c'est la réalité.

Parenthèse : il arrive souvent que je fasse rouler n'importe quoi n'importe où juste pour le plaisir de voir rouler certains engins ! Dans beaucoup de domaines de la vie, il faut savoir lever les contraintes par moments.

Vous voyez donc que je tiens compte de divers aspects concernant l'exploitation que je veux logique et réaliste. Pour cela, une bonne connaissance du chemin de fer réel est nécessaire.

Cela impliquera de nombreuses manœuvres fort intéressantes et divertissantes. Compte tenu d'un trafic comprenant notamment la circulation de trains blocs, par exemple l'arrivée d'une rame d'une vingtaine de wagons trémies chargés de charbon, de nombreux allers et retours seront entrepris entre la voie de réception et les voies assez courtes de la cokerie. D'où la nécessité de décomposer le convoi en 2 ou 3 parties dont la longueur respective devra s'accorder à celle des voies de la cokerie et à celle du tiroir de manœuvre côté grill ouest. Idem dans le sens contraire avec les wagons chargés de coke. Je jubile déjà à la perspective de ces circulations et manœuvres variées !

Je précise que je suis assez pointilleux sur la question des normes car j'estime que c'est un point crucial qui, hélas, est souvent négligé par un certain nombre de modélistes. Je vérifie et corrige les aiguillages ainsi que les wagons et locos selon des normes et paramètres bien établis. Chez moi, je veux prohiber les déraillements!

19:03 Écrit par André S dans 09. Voie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : -voie_pose de la voie |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.