05/10/2012

10/2012-1 - Les commandes baladeuses (suite de 12/2010)

Mon dernier billet date de mai 2012. Les raisons pour lesquelles je ne me suis plus manifesté depuis lors sont diverses. La belle saison qui invite à d'autres occupations et probablement un peu de lassitude dans l'exercice de ma passion de modéliste m'ont fait déserter mon réseau. Pas tout à fait cependant car j'ai peaufiné la commande sans fil et l'installation informatique du réseau. Je vous livre un petit explicatif concernant cette commande assez novatrice.

 

Vous savez - je l'ai dit quelque part - que je me suis équipé en matériel Lenz depuis le début de mon passage à la commande digitale, c'est-à-dire depuis 1996. Et je suis tout de suite passé à la commande du réseau par ordinateur (Train Controller) en complément de mes commandes manuelles (manettes LH100, LH90). Puis, j'ai eu l'occasion de me procurer la Mobile Control de ESU, une manette sans fil. Et j'ai aussi essayé la commande par téléphone via boîtier XPA. Bref, j'ai tout de suite apprécié la commodité des commandes baladeuses sans fil. En 2010, Lenz ayant annoncé la sortie d'une nouvelle interface USB/Ethernet permettant de piloter les locomotives et commander aiguillages et signaux au moyen d'un baladeur numérique à écran tactile, (uniquement iPod Touch ou iPhone de la firme Apple), j'ai tout de suite mordu à l'hameçon.

 

connectinglenz-2.png

Le principe du branchement des appareils Lenz est simple. L'interface 23151 permet de connecter la centrale digitale LZV100 à un routeur Wi-Fi. Il suffit que l'iPhone (un iPod fait également l'affaire à un moindre coût) détecte l'adresse du routeur pour établir une connexion avec le réseau. Pour pouvoir piloter les trains, il faut auparavant télécharger dans l'iPhone/iPod le logiciel de pilotage TouchCab, disponible sur Apple Store, pour 6 euros environ.  

L'interface Lenz peut en outre se connecter à un ordinateur au moyen d'un câble USB afin de permettre la commande du réseau via un logiciel de gestion de trains tels que Train Controller ou WinDigipet. Tant qu'à faire, Lenz a en plus intégré un programmeur de décodeurs dans son interface, d'où l'intérêt de disposer d'un ordinateur.

 

 

Depuis que j'ai installé cette interface, je peux me balader le long des couloirs de mon réseau (qui n'est pas petit comme on peut le voir sur les plans) sans être incommodé par un câble. Il existait néanmoins un petit hic ; mes deux potes qui me secondent dans la construction de mon réseau ne possédaient pas de smartphone fonctionnant sous iOS. L'un possédait un smartphone Samsumg fonctionnant sous Androïd et l'autre un WinPhone. Je voyais bien qu'ils avaient envie de commander aussi les trains avec leur joujou respectif. Je me suis donc intéressé au logiciel de pilotage de trains WiThrottle qui s'adresse aux détenteurs d'appareils fonctionnant sous iOS ou Android. Ce logiciel, à la différence de TouchCab, doit être installé sur le disque dur d'un ordinateur afin de fournir un serveur. Du coup, j'ai installé JMRI sur l'ordinateur dédié à mon réseau (dernière version 2.14 de JMRI comprenant le logiciel de commande de trains WiThrottle, un pupitre de commande et un programmeur de décodeurs) . Ce logiciel est gratuit.
Notez que JMRI est l'acronyme de "Java Model Railroad Interface", ce qui indique que ce logiciel Open Source est dédié aux modélistes ferroviaires.


J'ai un peu hésité au début à cause de l'interface Lenz qui n'est dédié qu'à TouchCab et ne prévoit pas la commande par WiTrottle, du moins qui ne donne aucune explication dans ce but. En effet, le raccordement des divers composants est différent de celui qui utilise l'interface Digitrax et un autre bus de commande, le LocoNet (XpressNet chez Lenz), ainsi qu'on peut le constater sur les schémas ci-après.

 

 

Commande sans fil Wi-Fi.jpg

Schéma de connexion à un ordinateur via une interface Digitrax afin de disposer du logiciel JMRI.
1. WiThrottle.
2. iPhone.
3. Routeur.
4. Ordinateur.
5. Interface Digitrax.
6. Centrale Digitrax.
7. Réseau.
8. Logiciel JMRI chargé dans l'ordinateur.
9. Panel Pro de JMRI.
10. Serveur fourni par JMRI.

On voit ici qu'il est nécessaire de disposer d'un ordinateur dans lequel on télécharge JMRI, lequel fournit un serveur permettant de se connecter au réseau via l'interface. Il s'agit également de télécharger dans le baladeur ou le téléphone numérique l'application WiThrottle, soit sur Apple Store pour les appareils tournant sous iOS (iPhone, ...), soit sur jmri.org/EngineDriverAndroidThrottle pour les appareils tournant sous Android.

Dès lors que JMRI est chargé sur l'ordinateur, on procède au paramétrage adéquat sous "Préférences". A noter que JMRI offre également d'autres applications en plus de WiThrottle.
A noter aussi que le module SPROG dont se servent de nombreux modélistes pour programmer leurs décodeurs utilise aussi JMRI. Donc, inutile de le charger une seconde fois.

 

Interface Lenz.jpg

Schéma de connexion de l'interface Lenz. On voit que les connexions sont différentes de celles relatives à l'interface Digitrax. 

 

Liaison avec ECOs.PNG

Dans le cas de l'ECoS de la firme ESU, la connexion est toute simple car ECoS intègre déjà une interface et une prise Ethernet.
  

 

Je vous présente quelques écrans glanés tant avec TouchCab qu'avec WiThrottle. La présentation diffère selon le cas. Personnellement, j'ai une préférence pour TouchCab mais, vous savez, les goûts et les couleurs ... !

 IMG_0556.JPG
IMG_0559.JPG

TouchCab version 1.7 sur iPod.

 

Remote control 5.JPG

Remote control 6.JPG

WiThrottle sur iPod. 


 

Remote control 8a.JPG

WiThrottle "Engine Driver"sur smartphone Samsung tournant sous Android. La présentation est différente par rapport à WiThrottle sur iPhone/iPod.

 

 

Remote control 7.JPG
Pupitre de commande WiThrottle sur l'écran de l'ordinateur.

 

Depuis l'apparition des premières interfaces, les choses ont évolué et il fallait bien entendu s'y attendre. Preuve en est la nouveauté annoncée conjointement par Fleischmann et Roco en février 2012 à Nuremberg : la toute nouvelle centrale Z21.

Il s'agit en fait d'une centrale comprenant un routeur et une interface, lui permettant de communiquer sans fil avec des baladeurs et téléphones numériques, soit smartphone et tablette sous Android ainsi que iPad, iPhone et iPod Touch sous iOS.

Cette nouveauté permettra à de nombreux modélistes ne possédant pas de commande digitale d'en adopter une en se procurant ce matériel et d'expérimenter directement la commande sans fil au moyen d'un baladeur numérique à écran tactile ou une tablette.

 

 

Centrale Z21.PNG

Cette centrale est complète et assez polyvalente. 

 

 

smartphone_01_screen_01.pngsmartphone_01_screen_02.png 

lokfs1.jpg

Divers écrans obtenus avec la Z21

 

Pour clôturer ce petit tour d'horizon, je vous dirai encore un mot à propos des commandes sans fil proposées par des logiciels de gestion de trains tel que Train Controller ou Rocrail. Pourvu qu'on ait raccordé un ordinateur à l'interface, on dispose aussi de la possibilité de piloter son réseau avec les mêmes appareils via les logiciels de gestion de trains tels que Train Controller. C'est ainsi que Train Controller propose l'application SmartHand. Si l'on se sert d'une tablette, c'est encore mieux vu qu'il est alors possible d'afficher aussi le TCO du réseau en grand format.
Ce n'est qu'un exemple mais il montre que les commandes sans fil se généralisent rapidement ces derniers temps et que les modélistes disposant d'une commande digitale de leur réseau peuvent utiliser à bon compte leur smartphone vu l'engouement croissant pour ce type d'appareils mobiles.

 

Smarthand mobil.PNG

Application SmartHand.

 

Commentaires

Bonjour Mr Saenen
Je parcours votre blog depuis quelques temps permis ceux de Biscatrain et de Chalindrais. Je suis vraiment admiratif de votre travail et de votre maîtrise technique. Le temps plus que tout autre loisir dans le modélisme est un précieux allié. Je débute pour ainsi dire dans cette discipline qui m'a toujours attiré fortement.
Mes contraintes professionnelles et personnelles m'ont laissé jusqu'à présent peu de temps pour pratiquer. Un peu plus disponible aujourd'hui je projette de construire un réseau dans une pièces de ma maison. Ayant peu d'expérience vous l'avez compris je viens vers vous pour vous demander un coup de main ,notamment concernant les plans. Rassurez vous je ne vais pas vous demander de les réaliser car je considère qu'ils doivent être personnel. Je souhaite juste que vous les regardiez et me donniez votre avis afin d'éviter certaines erreurs que font tous les débutants.
Je peux vous faire parvenir le plan du local ( vue de dessus et en coupe) le plan du réseau et son emprise dans le local, le plan des voies visibles, un autre pour les voies cachées et pour finir un diagramme permettant la compréhension des différentes circulations possibles.
Voilà, j'espère que vous répondrez favorablement à ma demande malgré vos occupations.

Cordialement.

Patrick (Lot -France)

Ps: avec quel logiciel réalisez vous vos plans? Pour l'instant je les fait à la main et c'est pénible de devoir tout recommencer pour changer un détail.....

Écrit par : Patrick Pezet | 06/10/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour Patrick,

Je vais tâcher de satisfaire votre demande bien que, par nécessité, j'évite ce genre d'occupation, surtout par manque de temps. Vous savez, je me suis occupé de deux clubs durant plus de 20 ans et j'ai souvent constaté que j'ai perdu mon temps dans un certain nombre de cas avec des "touristes". J'ai aussi récolté de l'ingratitude. Bref, je donne la priorité à mon réseau maintenant. Ceci dit, je suis toujours heureux d'aider des modélistes vraiment motivés lorsque je peux le faire.

Envoyez-moi vos documents et je vous répondrai de toute façon. J'ai aussi besoin de savoir le rayon minimal de vos courbes, la longueur maximale des quais dans les gares, la longueur maximale des trains et si vous comptez installer une caténaire ou non..

Quant au logiciel que j'utilise, il s'agit de Corel Draw qui est assez puissant.

Cordialement,

André

Écrit par : André Saenen | 12/10/2012

Bonjour André
Merci pour votre réponse et surtout pour votre aide future malgré vos déboires. J'ai eu moi aussi par le passé des expérience du même genre dans d'autres hobby. L'égo de certains étant souvent le plus difficile à gérer et surtout supporter.... Enfin bref.

Concernant ma motivation, je me suis remis au modélisme que j'ai délaissé durant de très nombreuses années pour des raisons professionnelles et personnelles mais tout en gardant dans un coin de mon esprit une envie lancinante de pratiquer. Aujourd'hui à 50 ans c'est devenu une envie irrépressible mais pas n'importe comment. Le déclencheur a été une visite du salon du salon du modélisme d'Orléans il y a environ 4 ans et surtout la rencontre déterminante avec Jacques Leplat à cette occasion. Une discussion sur le modélisme d'atmosphère et la lecture de "Bons baisers de Ferbach", "En train avec John Allen" ont fini de raviver cette passion enfouie.
Je parcours de nombreux blog et sites comme le votre. Je lis de nombreux ouvrages et magazines. Je taches de m'imprégner de cette philosophie, cependant je ne souhaiter pas tomber dans l'excès du super détaillage qui à mon sens est plus du domaine du diorama et de la contemplation, enfin c'est mon avis personnel. J'ai tout de même beaucoup d'admiration pour ces modéliste extrêmes.

Donc pour en revenir à l'origine de cet échange j'ai quasi terminé de préparer un ensemble de plans et de croquis réalisés à la main (je vais me tenter de me lancer dans Corel Draw...) je finis de les affiner et je penses pouvoir vous les envoyer ainsi qu'une notice d'explication peut être ce WE ou le prochain au plus tard.

Merci encore André
Ps. Une adresse me sera nécessaire pour effectuer l'envoi. La mienne étant "pmpzt@free.fr"

Écrit par : Patrick Pezet | 12/10/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour André.

Ce petit message amical, pour écrire que j' éprouve toujours autant de plaisir à contempler ton "Blog".

Continues André avec tes amis Richard et Joseph de nous éblouir et de nous communiquer avec grâce tous ces "trucs et astuces" dont vous avez le secret.

Merci à vous trois de partager sans aucune restriction et avec brio, cette passion commune.

Toutes mes amitiés.

Gérard.

Écrit par : Gladiateur | 13/10/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.