07/10/2013

10/2013-1 - Les attelages Kadee- partie 3

Dans mon billet 12/2008-5 , je disais ceci à propos des attelages Kadee et des mécanismes de dételage de la marque : 

Pour éviter le phénomène des dételages intempestifs, même s'ils sont rares, il faut utiliser le dételeur électromagnétique 309. A défaut de courant, il est parfaitement inerte.

Une autre solution est de suivre la suggestion de Kadee et de suspendre la plaque aimantée n° 308 sur charnière, avec commande manuelle par câble (un fil de nylon passant par quelques œilletons) pour le remonter et le plaquer sous la voie. Un bouton ou levier  situé sur le panneau frontal fera bonne figure. Dans sa position repos (la plaquette mobile pendouille à la charnière à angle droit avec l'assiette de voie), l'aimant n'a plus aucune influence sur la voie.

Le dételeur 309 et le 308 modifié seront surtout utiles sur les voies principales en gare et partout où un dételage intempestif pose problème.

J'ai bien sûr suivi la suggestion de monter la plaque aimantée sur charnière et d'actionner la levée et la descente au moyen d'un fil nylon. Et cela fonctionne bien.

J'ai néanmoins découvert deux inconvénients qui ne sont heureusement pas insupportables.

Primo, il est souvent malaisé de trouver un chemin court avec peu de renvois d'angle afin de ramener le câble sur le devant du réseau et cela à cause d'obstacles divers.

Secundo, les boutons fixés à l'extrémité des câbles sur le bandeau latéral se révèlent être des sources d'accrochage.

J'ai donc souhaité motoriser la levée et la descente des plaques aimantées. C'est chose faite aujourd'hui grâce aux servomoteurs auxquels je me suis intéressé récemment afin de motoriser mes aiguillages et mes signaux mécaniques. Une fois maîtrisés la mise en service et le paramétrage de ce nouveau mécanisme, je n'ai pas hésité à étendre leur usage aux dételeurs magnétiques Kadee n° 308.

 

-attelages et mecanismes de detelage

On voit ici, en gare de Stahldorf Ouest, 2 dételeurs Kadee n° 308 en position haute, c'est-à-dire plaqués contre le travelage de la voie. Je n'ai pas hésité à les placer en courbe sachant que le rayon de la voie est grand et que cela ne gênera pas le dételage.

 

 

-attelages et mecanismes de detelage

Vue par dessous l'assiette de voie. Une simple charnière suffit à permettre la rotation de la plaque et son aimant. Il faut tenir évidemment compte de l'épaisseur de l'assiette de voie et de la semelle de liège sous la voie, soit 12 et 6 mm dans mon cas. Une cale en bois d'épaisseur adéquate est fixée entre la plaque aimantée et la charnière. 

 

 

-attelages et mecanismes de detelage

L'aimant Kadee en position abaissée. On distingue la cale en bois sur laquelle est collée la plaque qui est elle-même collée sur l'aimant afin que l'assemblage soit bien solide. Une petite équerre permet d'accrocher le câble de traction (un simple fil de nylon).

 

 

-attelages et mecanismes de detelage

Le servomoteur d'un des dételeurs. Les 3 fils de commande s'en vont vers le décodeur SwitchPilot Servo de la firme ESU qui est nécessaire à la commande des servomoteurs.

 

 

-attelages et mecanismes de detelage

Une fois les dételeurs installés et réglés, il suffit de poser un fin carton sous la voie pour camoufler l'ouverture. Le ballast viendra recouvrir tout cela et on ne verra plus rien. Il est donc bon de repérer l'endroit où se trouve les dételeurs avant ballastage. A chacun de trouver un repère adéquat et discret pour indiquer l'endroit du dételage. 

 

 

-attelages et mecanismes de detelage

Tant que j'y suis, je vous montre un petit montage impliquant une commande de signaux mécaniques à l'aide de servomoteurs. Le ou les signaux sont montés sur une sorte d'équerre en bois qui viendra s'introduire dans une ouverture pratiquée dans l'entrevoie. La largeur de l'ensemble (22 mm) est calculée de telle sorte que ce genre de montage pourra être placé à peu près partout. 

Le but est de pouvoir retirer l'ensemble par le dessus de la table de roulement, de déconnecter les câbles électriques grâce à un petit connecteur D-SUB à 9 pôles mâle-femelle et de mettre le délicat signal à l'abri. Ces accessoires sont fragiles et je compte les poser définitivement sur le réseau seulement quand le décor sera terminé.  De plus, le câblage du signal (alimentation du servo et de l'éclairage) est réalisé sans trop de peine à l'établi. Le travail de câblage sous table est donc réduit au minimum.

 

 

-attelages et mecanismes de detelage

Et voici encore une photo qui montre un servomoteur d'aiguillage équipé d'une tringlerie souple. Ici, la base comporte un inverseur destiné à alimenter la pointe de cœur polarisée. Le microswitch (l'inverseur) est dans une des deux positions possibles.

 

 

-attelages et mecanismes de detelage

Le microswitch est dans l'autre position.

 

Dans de prochains billets, je compte développer le sujet de l'utilisation des servomoteurs.