21/02/2015

02/2015 - L'aménagement de mon nouvel atelier

Sans atelier, il est malaisé de libérer les dessous du réseau de toutes sortes de caisses contenant du matériel nécessaire à la réalisation de ce dernier en ce compris le matériel roulant. Et Dieu sait si j'en ai accumulé, du matériel, sur quelques décennies !!!

J'ai déjà signalé que le bâtiment abritant mes activités de modéliste comportait deux niveaux, sans compter le sous-sol et le grenier. Le réseau s'étendant à l'étage, j'avais planifié l'aménagement du rez-de-chaussée en atelier et étagères de stockage de tout mon "brol".

Voilà, c'est enfin en cours après moults travaux d'aménagement du local – et ce n'est hélas pas encore terminé. J'ai commencé à meubler la première moitié du local venant d'être équipé d'un carrelage et peint en blanc.

C'est un atelier, donc pas de fioriture, me suis-je dit. Quelques meubles de récupération  et le reste bricolé sur mesure ont été relativement vite mis en place. C'est le peaufinage qui prend du temps. Cet atelier, je l'ai voulu bien pourvu en plans de travail et en étagères et très fonctionnel.

Je vous livre déjà quelques photos.

 

 

IMG_1149.JPGLe plan de travail "maquettes à construire, modifier, peaufiner" est fonctionnel. Sur la petite étagère en bois située sur le côté droit, des produits divers pour la peinture et la patine se trouvent à portée de main. Ils servent également pour la cabine de peinture située plus loin car l'étagère est accessible des deux côtés.

Le câblage électrique des diverses prises de courant laisse encore à désirer et bien sûr, cela sera arrangé proprement par la suite.

 

 

-aménagement du local atelier

Cette cabine de peinture que je possédais déjà est raccordée à un compresseur via des manomètres et à une conduite d'évacuation des vapeurs. Elle est donc parfaitement fonctionnelle.

Sur la droite, un plan de travail à usage multiple est en cours d'aménagement. Il viendra à point, l'expérience me l'a appris.

 

IMG_1152.JPGPlus loin, près de la fenêtre, un grand plan de travail "locos, wagons, décodeurs" comporte un petit réseau d'essai permettant de digitaliser et tester les locomotives équipées d'un décodeur. Outre deux voies pour essais de roulement, j'ai installé une voie de programmation standard ainsi que trois coupons de voie connectés à l'ordinateur via le module de programmation respectif des firmes Lenz, ESU (décodeurs sonores Loksound) et SPROG. Je peux donc lire et paramétrer confortablement tout type de décodeur et imprimer éventuellement des fiches. J'ai aussi installé un lecteur d'adresse. Un ordinateur de récupération équipé du logiciel Windows 7 affiche en grand les caractéristiques des décodeurs installés sur les machines.

Une série de prises genre banane me permettent de disposer de diverses sources de courant ( digital et analogique 14 et 18 V en alternatif et continu) pour la réparation ou l'essai des composants habituels d'un réseau digitalisé.

 

 

-aménagement du local atelier

Autre vue du plan précité.

 

 

-aménagement du local atelier

-aménagement du local atelierLes deux faces d'une fiche "loco" comportent tous les paramètres des divers types de décodeur que j'utilise.
Il est évident que pour une collection comportant un grand nombre d'engins moteurs, inutile de compter sur sa mémoire. Les fiches "machines" s'imposent donc.

 

 

-aménagement du local atelier

Encore un petit effort pour terminer le panneau de distribution électrique, bricoler une étagère ad hoc, et ce sera terminé pour ce côté-ci du local.

 

Il va sans dire que l'avancement du réseau a pris un coup de retard depuis un bon bout de temps. Mais l'investissement en temps dans l'aménagement de l'atelier vaut largement les efforts consentis.

Déjà, je ressens un vrai plaisir à bricoler de nouveau mes maquettes, locos et wagons dans ce nouvel atelier pourvu d'un bon chauffage, d'un bon éclairage et d'un tas de commodités dont un petit frigo et une radio ! Et ce plaisir est augmenté au vu du déblayage effectué à l'étage au fur et à mesure du transfert de mon brol.