01/10/2014

09/2014 - La décoration du réseau : Le viaduc de Stahldorf Ouest et ses abords

Une série de travaux touchant la décoration ont été effectués au cours des 7 mois précédents malgré quelques problèmes d'ordre familial et de santé qui m'ont sensiblement retardé mais sont fort heureusement réglés à l'heure actuelle.

Peu importe les vicissitudes de la vie, ma passion du train miniature, bien que moins vive au fil du temps, reste néanmoins forte. Je dois quand même avouer que mon optique a évolué et que mon goût pour la décoration prend un peu le pas sur les autres facettes de notre hobby.

J'ai donc cédé à ce penchant depuis le début de l'année. Je suis assez content du résultat jusqu'à présent et je vous livre quelques photos pour vous permettre d'en juger.

 

IMG_0437.JPGLes bâtiments de la bouteillerie "Gloup" sont pratiquement terminés. Restent bien sûr les nombreuses finitions à faire mais je m'en occuperai ultérieurement. J'ai arrêté la pose de la végétation à cet endroit mais compte bien sûr la poursuivre sous peu.

 

 

IMG_0515.JPGVue de l'autre côté des installations de la bouteillerie. A droite trône le bâtiment administratif. Ici aussi, les finitions doivent être faites.

 

 

-décor_le long de la voie,-décor_rivière,-décor_routeOn s'approche du viaduc qui surplombe les voies d'entrée de la gare de Stahldorf côté Ouest, ce qui justifie un petit complexe de routes. A gauche, il s'agit d'une voirie communale qui, après s'être glissée sous la petite arcade, rejoint la route nationale (RN 40) passant sur le viaduc et dessert  au passage la bouteillerie.
A droite, on aperçoit la RN 10 qui traverse la voie de la L 23 pour ensuite emprunter le passage inférieur sous la RN 40.
Il reste encore beaucoup d'accessoires à poser pour "faire vrai", telles les clôtures le long des voies, les signaux d'entrée, les bornes, le passage à niveau à barrières oscillantes, etc.

 

 

-décor_le long de la voie,-décor_rivière,-décor_routeDe l'autre côté du viaduc, les deux routes nationales sont reliées l'une à l'autre grâce à une petite liaison routière ce qui permettra des itinéraires variés pour les futurs véhicules mobiles dotés du système Faller Car, ce qui augure de futures heures de mise au point de ce système de guidage invisible et de motorisation des véhicules.

 

 

-décor_le long de la voie,-décor_rivière,-décor_routeLa route Nationale 40 sur le viaduc. On voit que les véhicules routiers peuvent passer d'un côté à l'autre des voies par un crochet sur ce viaduc.
Le revêtement des routes n'est pas terminé. La dernière opération consistera à effectuer un "schlammage" au moyen de cailloux minuscules, de l'ordre de 0,2 mm de diamètre posés sur un lit de colle.

 

 -décor_le long de la voie,-décor_rivière,-décor_routeLa sortie de la gare de Stahldorf donne naissance à un embranchement desservant deux  entreprises. La RN 10 qui longe les installations ferroviaires traverse l'une des voies embranchées pour continuer en direction du viaduc.
On remarque au passage une rivière que j'ai baptisée "La Gueule". Pour permettre la création de l'assiette des voies ferrées, elle a été canalisée après son passage sous les voies, d'où cette tranchée bordée de murs de soutènement.

 

 

-décor_le long de la voie,-décor_rivière,-décor_route

Une autre vue du gril Ouest de la gare de Stahldorf. La voie présente un dévers en courbe comme cela se pratique en réalité.

 

 

-décor_le long de la voie,-décor_rivière,-décor_routeVue rapprochée de l'aqueduc souterrain à sa sortie. Le ballastage des voies a commencé et se poursuivra petit à petit.

 

-décor_le long de la voie,-décor_rivière,-décor_routeLa sortie de la rivière La Gueule de l'autre côté du viaduc. 

 

 

-décor_le long de la voie,-décor_rivière,-décor_routeLe passage de La Gueule sous le viaduc. Cette rivière emprunte successivement trois passages souterrains : sous les voies, sous le viaduc et sous la RN 10.

 

 

-décor_le long de la voie,-décor_rivière,-décor_routeOn retrouve la rivière un peu plus loin. Ici, elle a été détournée de son cours naturel pour laisser la place à la voie ferrée de la L 23 au moyen d'un long mur de soutènement.

 

 

 

-décor_le long de la voie,-décor_rivière,-décor_route

Quelques rochers à découvert rappellent le sous-sol rocheux de cette contrée. Le fond de la rivière va bientôt être confectionné avant l'opération de coulage de la résine figurant l'eau.

 

 

Le planning comporte maintenant une phase "verdure" qui ne tardera pas à revêtir ce coin du paysage ce dont je me réjouis à l'avance.

 

07/04/2014

04/2014-1 - La décoration du réseau : un peu de verdure

Voilà 10 ans que j'ai aménagé la salle 1 et que j'y ai commencé la construction du réseau, forcement limitée au dimensions de la pièce.

Il m'a fallu attendre 6 années avant de pouvoir effectuer des percements dans le mur qui ouvraient la voie à la salle 2, nettement plus vaste, dont la rénovation assez ardue du bâtiment qui l'abrite venait de s'achever. Nous sommes alors en l'an 2010. Le temps d'y installer un plancher, un plafond, l'électricité, l'éclairage et une pompe à chaleur (mes amis français disent "clim réversible") et les premiers châssis voyaient enfin le jour.

Cela fait donc un peu plus de 3 ans que mes deux aidants et moi pratiquons allègrement la menuiserie (et pas une petite !), la pose des voies et aiguillages, le câblage à en avoir la nausée, les essais en tout genre de solutions adaptées au réseau et à mon cahier des charges personnel (j'avoue ne pas chercher la facilité !) et un tas de travaux divers. Le décor là-dedans ? Eh bien, pas vraiment beaucoup en vérité.

Là, j'avoue en avoir eu ras-le-bol de ne pas pouvoir m'adonner à mon délassement de prédilection, la décoration. Je m'y suis donc collé depuis quelque temps après avoir suggéré à mes deux aidants un peu de vacances. J'aime d'avoir mes aises pour ce genre de travail car il m'a fallu ressortir de leurs caisses les très nombreux produits dont j'avais besoin. Je dois dire que chez moi, cela fait beaucoup de "brol" et quand j'étale mes caisses et mes boîtes de produits divers, c'est un vrai chantier ! Mais, sans matériel adéquat et varié, il est malaisé de faire du beau travail.

Quelques petites photos pour mettre en appétit.

 

-décor_le long de la voie,-décor_realisation de rochers,-décor de fond

Nous sommes sur la ligne 23. J'ai démarré la décoration à la colonne "litigieuse" qu'il m'a fallu camoufler (j'ai publié un billet là-dessus en son temps), ai ajouté un fronton au tunnel qui en avait bien besoin, modifié le petit mur de soutènement et revu les rochers en profondeur. J'ai finalisé par la pose de verdure,ce qui donne tout son cachet à la décoration.
Bien sûr, il y a des tas de choses à ajouter ou peaufiner, mais tel quel, je suis déjà fort content du résultat. J'y reviendrai plus tard pour les détails, comme la clôture le long de la voie ou quelques arbustes et buissons ici et là.

En décoration, j'ai l'habitude de faire le plus gros pour avancer et puis d'y revenir à mon aise par la suite, histoire d'éviter de faire rouler les trains dans un sempiternel et rébarbatif environnement et au contraire de les voir évoluer assez rapidement dans un beau décor. C'est tellement plus gai !

 

 

-décor_le long de la voie,-décor_realisation de rochers,-décor de fond
J'en ai profité pour motoriser l'aiguillage donnant accès à l'entreprise raccordée, la bouteillerie Gloup. Comme je deviens de plus en plus réfractaire (je l'ai déjà dit à maintes reprises) aux pérégrinations sous le réseau, j'ai posé le moteur sur la table et l'ai camouflé sous une petite avancée rocheuse amovible. Il s'agit d'un moteur à solénoïdes de mon ancien stock que j'écoule petit à petit.

 

-décor_le long de la voie,-décor_realisation de rochers,-décor de fond

En contrebas, le long de la ligne 21, j'ai créé un nouveau mur de soutènement car les rochers qui figuraient à cet endroit étaient mal fichus et un peu trop près de la voie sans toutefois engager le gabarit. C'est beaucoup mieux comme ça.

 

 

-décor_le long de la voie,-décor_realisation de rochers,-décor de fond

 

-décor_le long de la voie,-décor_realisation de rochers,-décor de fond

De temps en temps, je fais rouler un peu de matos. Patiné, bien sûr, sinon rien ! C'est ma récréation !

Pour parfaire le travail de "verdurage", j'ai peint un fond de décor représentant un rideau d'arbres. J'avais bien essayé des fonds de décor imprimés à coller mais le résultat ne m'a pas paru satisfaisant. Du coup, je me suis essayé à la peinture et l'approbation de mon épouse m'a convaincu de continuer dans cette voie. Il y a certainement moyen de faire mieux, mais ça viendra peut-être avec la pratique.

 

 

-décor_le long de la voie,-décor_realisation de rochers,-décor de fond

On voit à droite l'entrée arrière du petit complexe de la bouteillerie Gloup.

 

La visite n'est pas terminée. A très bientôt pour la suite.

 

 

 

 

05/02/2013

02/2013 - La décoration du réseau, priorité du moment (suite 1)

Je vous ai parlé la dernière fois de la ligne 21 qui s'étire à l'étage 0. 

 

V-001 Fairy Land complet ver 10 sans extension-extrait.jpg
Le plan prévoyait une petite montagne à ériger pour camoufler la colonne encombrante. 

 

 IMG_0616.JPG

Une photo publiée précédemment montrait cette grosse colonne que les lignes 21 et 23 devaient contourner. Comment faire pour la camoufler ? L'inspiration m'a heureusement visité.

 

TC 3.JPG
Au détour de la voie, on voit un bout de la colline ainsi que deux tunnels. 
Cette photo montre qu'un bout de voie se détache de la ligne 23. Elle desservira une future bouteillerie en cours de fabrication qui sera érigée à l'emplacement du rectangle de papier.

 

Tunnel L 21-8.JPG
Voici la petite montagne dont la création se termine doucement. J'ai ajouté récemment un peu de mon enduit fibreux pour donner davantage de volume à l'avancée rocheuse. Les rochers sont sculptés en grande partie dans l'enduit fibreux mais j'ai quand même inclus ici et là l'un ou l'autre rocher confectionné en plâtre. La peinture et la patine des rochers n'est pas terminée. C'est un premier jet pour mettre en évidence les zones rocheuses par rapport au sol herbacé que je peins provisoirement en brun-ocre. Cela me permet de mieux juger de l'apparence finale.
En fait, on voit que trois pertuis ont été créés pour les deux lignes ferrées et la petite route. 

Peu après la sortie du tunnel emprunté par la ligne 23, un autre tunnel se présente rapidement après lequel la voie disparaît derrière le panneau de fond. On la retrouvera plus loin en train d'effectuer un large demi-tour. 

 


IMG_0874.JPG

Cette photo montre que j'ai dû faire en sorte de pouvoir déplacer une partie du massif rocheux pour accéder aux entrailles du réseau. En effet, une voie passe en contrebas et comme celle-ci n'est pas facilement accessible par le dessous, j'ai prévu un accès par le dessus. On verra mieux cette voie sur la photo suivante. 


Tunnel L 21-5.JPG
On voit au niveau le plus bas un bout de voie qui passe en souterrain. Il s'agit de la ligne industrielle n° 41 qui s'en va rejoindre le port fluvial et la coopérative agricole, tous deux situés au sein du grand U central, en face du futur complexe sidérurgique. 
 

On voit aussi qu'un nouveau tunnel se présente peu après le tunnel de sortie de la montagne.

 

IMG_1009.JPG

J'aurais pu économiser deux tunnels en laissant la voie enterrée. Je ne l'ai pas fait pour deux raisons, la première étant que je trouve cette disposition originale, la seconde étant qu'il faut se ménager un maximum d'accès aux voies cachées.
Tout à fait à l'avant-plan passera la petite route que l'on voit sur le plan et sur les photos précédentes. Un mur de soutènement longeant la L 21 en contrebas viendra compléter l'ensemble. 
Les tunnels et murs de soutènement de cette partie du réseau sont tous réalisés en plâtre à partir de moules en silicone achetés ou fabriqués par moi-même.



Dans le prochain billet, je vous parlerai de la modification apportée à la ligne 21 dans la suite de son parcours ainsi que de la construction du dépôt de locomotives dans la grande gare de Kugelstadt.

14/10/2012

10/2012-2 - La décoration du réseau, priorité du moment.


Après la menuiserie, la pose des voies et le câblage, sans compter d'autres travaux préliminaires, le temps est arrivé de mettre l'accent sur la décoration du réseau.

Depuis un petit bout de temps, nous avons entrepris ou poursuivi la confection du relief en maints endroits, peint les rails et ballasté la voie là où c'était possible, posé quelques tunnels, etc. Nous continuerons ce travail partout où ce sera possible et ce genre d'occupation sera certainement notre lot pour une longue période, ce qui ne nous empêchera pas par ailleurs d'effectuer d'autres travaux secondaires par ci par là.

Voici un petit résumé des divers avancements effectués ces derniers temps.

 

IMG_0017.JPG
D'abord, examinons la ligne 22 à voie unique qui serpente à l'étage +1. Ici, nous sommes dans la grande courbe qui ceinture le U central du réseau.

  

IMG_0018.JPG
La suite de ladite courbe. Les bas-côtés de la voie sont déjà garnis de fin gravier. Le ballastage suivra en dernier lieu avant de passer à la végétation.

 

IMG_9997.JPG
Au sortir de la grande courbe, la voie pénètre dans un tunnel assez court traversant une élévation destinée à camoufler une colonne.

 

IMG_0585.JPG
Nous voici à la sortie du tunnel traversant la petite protubérance de terrain. Il me reste un petit travail de création de début de voûte à effectuer pour donner à cette entrée de tunnel un aspect plus réaliste.

 

IMG_9998.JPG
Suit à courte distance un troisième tunnel permettant à la voie de s'échapper derrière le panneau de fond afin d'effectuer un quart de tour. Je marie souvent plâtre et plastique pour les ouvrages d'art. Une fois la peinture et la patine terminées, il faut un oeil exercé pour discerner les deux types de matériau.

IMG_0608.JPG

Après ¼ de tour en coulisse, la voie réapparaît au sortir d'un tunnel – en cours de confection - taillé dans la roche, comme il en existe quelques-uns en Belgique et en Allemagne. Il était inutile de poser là un tunnel classique vu que l'entrée ne sera vue que de biais et à une certaine distance.  

 

Fairyland 2012 10 10_13.JPG
Un robuste plancher amovible chevauchant les voies permet à Richard de se hisser à bonne hauteur afin d'exécuter les travaux. Ce n'est pas pour rien que j'ai prévu à l'étage 0 de très solides châssis supportés par des non moins solides pieds. Plus tard, si besoin est, un accès sera possible par l'arrière du panneau de fond.


IMG_9877.JPG
Plus loin, la voie débouche enfin dans la gare de St-Andreas, terminus de la ligne, en cours de décoration et dont j'ai déjà parlé dans un autre billet.

 
IMG_0615.JPG

Nous descendons d'un étage pour nous retrouver au niveau principal du réseau, l'étage 0, situé à environ 1,20 m du sol. Nous sommes ici à la sortie de la gare de Stahldorf en direction de la grande gare de Kugelstadt que traverse l'artère principale du réseau, la ligne 10 à double voie.

Deux lignes se détachent de Stahldorf, à gauche la 21 en direction de Kugelstadt et à droite la 23 qui, au terme d'une longue pérégrination, se retrouvera à l'étage +1 pour desservir 3 petites gares et donner naissance à deux autres petites lignes en antenne, la 22 dont je viens de parler en début de billet et la 43, ces deux dernières desservant à leur tour deux autres petites gares supplémentaires. Mais là, j'anticipe un peu.

Le ballastage a déjà débuté. La pose de quelques bâtiments et la création de routes est prévue à court terme. 

 

IMG_0616.JPG

La ligne 23 en surplomb donne naissance à une entreprise raccordée, en l'occurrence une bouteillerie car sur le réseau trônera plus tard une brasserie ayant besoin de bouteilles. On y brassera une bonne bière à laquelle je donnerai un nom lorsque l'inspiration m'en soufflera un qui sonne bien.
La colonne qui a donné lieu à la colline et à deux tunnels à l'étage supérieur nécessitera ici aussi la création d'une avancée rocheuse afin d'être camouflée. Une sorte de pare-avalanche est également prévu pour la ligne 21 en contrebas. Une route en profitera pour se faufiler de l'autre côté de l'embarrassante colonne.



IMG_0593.JPG
Redescendons encore d'un niveau pour aboutir à l'étage -1. Il restait un bout de voie de la ligne 10 exempt de décor. Après avoir confectionné un relief provisoire à l'aide de frigolite d'emballage, Richard s'est attelé à confectionner une remontée de terrain adossée au panneau de fond en pratiquant sa propre méthode consistant à utiliser ses mains en guise de palettes pour étaler la pâte de papier. Seul le résultat compte, n'est-il pas vrai ?

 

IMG_0580.JPG

Pour conclure, il étale une couche de peinture sur la surface fraîchement posée. J'ai déjà expliqué pourquoi, essentiellement pour éviter que n'apparaisse par mégarde entre les touffes d'herbe du gris ou du blanc qui se remarquerait fort et ferait mauvais effet.

La partie en niche de la ligne 10 comporte des tunnels bien entendu, j'en compte 9 jusqu'à présent, qu'il me faudra bien construire avant leur pose. Je compte créer quelques moules afin de créer de la diversité, d'autant que le coût des tunnels en plastique n'est pas négligeable.


 

D'autres travaux ont encore été effectués, notamment la création de diverses pièces en plâtre à partir de moules mais cela fera partie d'un autre billet.

 

Fairyland 2012 10 10_11.JPG

J'effectue ici un remplissage des moules à l'aide de plâtre de moulage liquide lors de ma démonstration à Joseph qui n'a jamais fait ce genre d'opération. 

 

-décor_le long de la voie

Le travail du maître mouleur de service : une belle volée de pièces dont nous aurons bientôt besoin pour façonner des murs de soutènement et ouvrages connexes. Je compte utiliser massivement ce genre de pièces pour le décor, vu leur grande diversité, leur coût réduit et leur grande facilité de mise en oeuvre et de peinture/patine.

 

 

09/03/2012

03/2012-1 - Ca avance petit à petit

La longue dorsale à double voie numérotée ligne 10 qui s'étire, je le rappelle, sur 174 m de longueur, est fonctionnelle. Une bonne partie de son trajet se trouve en niche à l'étage inférieur. Je me suis dit que ce serait bien de commencer à lui donner un bel écrin.

 

L10 niche 1.JPG

Pour créer le relief désiré, la pâte de papier dont j'ai déjà donné antérieurement la composition a été étalée sur un support réalisé avec des déchets de frigolite car il ne s'agit pas ici de relief en coquille faisant appel à une coque en treillis. Une seconde couche assez molle a déja été appliquée pour remplir les fissures qui se créent inévitablement à cause de la rétraction de la pâte lors du séchage.

Là où je désire voir des roches apparentes, j'étale un peu de pâte teintée en gris et lui donne un premier relief. Il faut attendre qu'elle sèche pour faire des retouches et la patiner afin de lui conférer un aspect de rochers réaliste.

Les rails ont été peints en couleur rouille et les traverses ont reçu un traitement spécial. Il reste encore à vérifier que les joints soient bien répartis (ici, on voit 2 joints un peu trop gros) et à créer un dévers dans les courbes.

Du sable fin a déjà été étendu sur les deux côtés de la double voie. Il sera recouvert en partie par le futur ballast et les herbes de la végétation environnante.  

Une fois le relief terminé, une sérieuse retouche sera apportée au panneau de fond et quelques nuages apparaîtront.

 

 

 

-décor_le long de la voie,-décor_peinture et patine

Un peu plus loin. Les rochers apparents doivent encore être retravaillés mais cela nécessite un certain séchage.

 

 

L10 niche 3.JPG

Un peu plus loin encore, une seule couche a été étalée et on distingue des endroits qui doivent bénéficier d'une seconde couche. La voie doit encore recevoir un petit traitement.

 

 

L10 tunnel 1.JPG

De nombreux tunnels jalonneront la ligne 10 qui disparaît en de nombreux endroits dans les entrailles du réseau pour reparaître plus loin. Je me sers ici de moulages en plâtre que j'ai réalisés à partir de moules divers dont certains proviennent de la firme allemande Spörle, l'idéal étant de varier les architectures et de personnaliser au maximum les ouvrages d'art.  

  

 

A l'étage 0, je termine le gril Est de la gare de Stahldorf avant de passer au gril Ouest.

 

-décor_le long de la voie,-décor_peinture et patine

Ceci est la dernière mouture du plan de Stahdorf. Je dis dernière car je modifie souvent les détails de mes plans en fonction de l'avancement des travaux et de diverses idées qui me passent par la tête, notamment la voie métrique dont je vais parler un peu plus loin.

Outre la voie métrique, j'ai également dessiné la route complète. Je dois avouer que je caresse l'espoir d'installer un jour le système Faller Car et dans ce but les routes dessinées répondent à un plan de circulation déterminé.

 

 

 

-décor_le long de la voie,-décor_peinture et patine

Le gril Est de la gare de Stahldorf, gare intermédiaire sur la ligne 21.

Il reste 3 aiguillages à mettre en place pour la desserte de la cour aux marchandises et de l'entreprise raccordée et ce sera fini pour l'entrée Est en gare, une fois le câblage de ces appareils de voie terminé.

Le plus dur a été la traversée-jonction double (TJD) que j'ai créée de toutes pièces. Quant aux 4 aiguillages, j'ai utilisé dans ce gril les excellents appareils de voie "courbables" de la firme Tillig dont 3 sont transformés en aiguillages courbes.

 

 

-décor_le long de la voie,-décor_peinture et patine

Trois aiguillages ont été mis en courbe et c'est du vrai "sur mesure" comme cela existe souvent en réalité car il est parfois nécessaire d'adapter les aiguillages à la configuration des voies de la gare.

Tout à fait à gauche, on voit une voie à écartement métrique. Elle est dessinée sur le plan en traits discontinus. Il s'agit d'une voie métrique qui pénètre en gare de Stahldorf afin de permettre le transbordement voie normale-voie métrique des marchandises. C'est une de mes dernières idées.

 

 

-décor_le long de la voie,-décor_peinture et patine

Pour que les trains de la compagnie à voie métrique puissent entrer en gare, il était nécessaire que la voie métrique passe par le tunnel précédant la gare, ce qui implique une voie à 3 files de rails dans ce tunnel.

Aussitôt dit, aussitôt fait !  La voie à  3 files de rails est en place et je vais devoir bien sûr faire sortir la voie métrique de la voie normale à cet endroit. J'ai 2 solutions et je verrai bien laquelle je choisirai quand je me mettrai à la tâche. Affaire à suivre donc.

 

 

-décor_le long de la voie,-décor_peinture et patine

De l'autre côté du tunnel, la voie métrique se sépare de la voie normale à une petite distance de l'entrée du tunnel, en l'occurrence à l'endroit montré sur la photo. En fait, la voie normale est la ligne industrielle n° 40 qui dessert le complexe sidérurgique Krump. En contrebas se trouve la ligne secondaire n° 21 qui relie Stahldorf et Coksdorf au départ de la grande gare de Kugelstadt. Quant à la voie métrique, la ligne 51, elle va longer le complexe, perchée sur un remblai, pour se diriger vers la gare de Coksdorf, la contourner et continuer sa route vers une gare belge.