28/12/2016

13/07/2016 - Gros changement de décor en cours

Un petit rappel s'impose.

Mon but initial était de créer un réseau ferroviaire de point à point comme les américains et canadiens aiment le faire. Ce genre de réseau est bordé en général d'un diviseur scénique à double face qui longe les voies et empêche de voir le reste du réseau. Un opérateur prend un train en charge et le pilote jusqu'à sa destination à l'image des vrais conducteurs de trains.

Cette philosophie reste intéressante à mes yeux hormis le fait que j'ai constaté à la longue un inconvénient d'ordre visuel à un endroit de mon réseau que je vais vous présenter.

 

V-001 Fairy Land complet ver 10 sans extension bis extrait.jpg

Extrait du plan général montrant le plan des voies avec diviseur scénique à double face (double ligne bleue sur supports en noir).
L'accès à la ligne 41 prenait son départ de l'autre côté du couloir via un passage souterrain.

 

1.JPGAncienne vision à partir du grand U central du réseau (photo de mars 2014). Je ne voyais rien de ce qui se trouve de l'autre côté du diviseur.
On voit bien que l'accès à la L41 se faisait via une voie passant sous le viaduc.
Photo prise en 2010.

 

2.JPGDe l'autre côté du diviseur, c'était la même chose. A cet endroit, trouvant au fil du temps la perspective un peu  étriquée, j'ai décidé de supprimer une partie de ce diviseur.
Photo prise en février 2013.

 

5 ponts.jpg

Voici le nouveau plan des voies sans le diviseur scénique. Les voies anciennes passant en souterrain sont représentées par des lignes discontinues en marron tandis que les nouvelles voies visibles le sont en ligne continue bleue. J'ai créé à cette occasion une nouvelle jonction directe reliant la gare de Coksdorf à la ligne 23 dont le terminus se trouve à l'étage +1.

 

3.JPGUne fois le diviseur scénique ainsi que quelques montants verticaux enlevés, voici la vue étendue qui se présentait à moi depuis l'intérieur du grand U central avant la modification des voies conformément au nouveau plan. Ça ne changeait pas grand chose à la circulation générale des trains excepté le fait que la ligne 21 héritait de 3 nouveaux cantons et d'une halte en contrebas de la gare de Coksdorf, terminus de la ligne 21.

 

3a.JPGVue de l'autre côté à partir du couloir de la gare principale et de son petit dépôt de locomotives. D'ici, je peux même apercevoir la gare de Coksdorf dans la salle 1.
J'ai assez vite adopté cette solution non sans réfléchir aux conséquences de ma décision car un gros travail de transformation m'attendait.

 

La première chose à faire était de me confectionner une série d'ouvrages d'art pour meubler cet endroit et permettre l'installation des voies.

Ce sera l'objet du prochain article.