29/12/2016

30/12/2016 - Gros changement de décor en cours (suite 3) : verdure, peinture et patine

Nous arrivons tout doucement au stade final de cette grosse modification du décor.


IMG_1757.JPGUne des constructions a consisté à ériger ce mur de soutènement à l'aide d'éléments en plâtre. Ce travail nécessite de soigner la jonction entre les arcades. Des renforts en moellons viennent à point pour masquer les joints, encore faut-il que de nouveaux joints visibles n'apparaissent pas entre les moellons de la double arcade et ceux du renfort. Des couvre-murs viennent couronner le tout. Il faut jouer de la lime, des rebouchages en plâtre et du couteau pour parvenir à faire disparaître les joints disgracieux. Pour rehausser le tout et le mettre à bonne hauteur, j'ai utilisé un socle tiré à partir de plaques de mousse rigide en polystyrène extrudé (styrodur). 
Une patine à base de gouache constitue évidemment la tâche finale.

 

 

IMG_1768.JPGLa voie ainsi perchée sur  son assiette rentre finalement dans un tunnel creusé dans une avancée du terrain.

 

IMG_1759.JPGJ'ai choisi un type de tunnel en béton comme on en voit parfois sur les lignes moins anciennes. Très souvent, les entrées de tunnel sont précédées d'une tranchée plus ou moins longue creusée dans le terrain environnant.

 

IMG_1785.JPGCette photo d'un caboteur allant conduire sa petite rame de 4 wagons à la cokerie augure bien du plaisir que l'on peut prendre, et que je prendrai personnellement sans aucun doute, à voir circuler des trains dans un beau décor. Ici, il s'en faut encore de beaucoup pour arriver à ce stade final. Mais, dit-on, "chi va piano, va sano e va lontano".

 

Je ne me suis pas cantonné uniquement à ce gros changement de décor au site dénommé "Cinq-Ponts". Je me suis également occupé de l'environnement à d'autre endroits du réseau, comme par exemple, une des voies en niche. Aussi, je vous propose une dernière tof (pour parler comme les jeunes) pour illustrer cela.

IMG_1855.JPG

 

 

09/03/2012

03/2012-1 - Ca avance petit à petit

La longue dorsale à double voie numérotée ligne 10 qui s'étire, je le rappelle, sur 174 m de longueur, est fonctionnelle. Une bonne partie de son trajet se trouve en niche à l'étage inférieur. Je me suis dit que ce serait bien de commencer à lui donner un bel écrin.

 

L10 niche 1.JPG

Pour créer le relief désiré, la pâte de papier dont j'ai déjà donné antérieurement la composition a été étalée sur un support réalisé avec des déchets de frigolite car il ne s'agit pas ici de relief en coquille faisant appel à une coque en treillis. Une seconde couche assez molle a déja été appliquée pour remplir les fissures qui se créent inévitablement à cause de la rétraction de la pâte lors du séchage.

Là où je désire voir des roches apparentes, j'étale un peu de pâte teintée en gris et lui donne un premier relief. Il faut attendre qu'elle sèche pour faire des retouches et la patiner afin de lui conférer un aspect de rochers réaliste.

Les rails ont été peints en couleur rouille et les traverses ont reçu un traitement spécial. Il reste encore à vérifier que les joints soient bien répartis (ici, on voit 2 joints un peu trop gros) et à créer un dévers dans les courbes.

Du sable fin a déjà été étendu sur les deux côtés de la double voie. Il sera recouvert en partie par le futur ballast et les herbes de la végétation environnante.  

Une fois le relief terminé, une sérieuse retouche sera apportée au panneau de fond et quelques nuages apparaîtront.

 

 

 

-décor_le long de la voie,-décor_peinture et patine

Un peu plus loin. Les rochers apparents doivent encore être retravaillés mais cela nécessite un certain séchage.

 

 

L10 niche 3.JPG

Un peu plus loin encore, une seule couche a été étalée et on distingue des endroits qui doivent bénéficier d'une seconde couche. La voie doit encore recevoir un petit traitement.

 

 

L10 tunnel 1.JPG

De nombreux tunnels jalonneront la ligne 10 qui disparaît en de nombreux endroits dans les entrailles du réseau pour reparaître plus loin. Je me sers ici de moulages en plâtre que j'ai réalisés à partir de moules divers dont certains proviennent de la firme allemande Spörle, l'idéal étant de varier les architectures et de personnaliser au maximum les ouvrages d'art.  

  

 

A l'étage 0, je termine le gril Est de la gare de Stahldorf avant de passer au gril Ouest.

 

-décor_le long de la voie,-décor_peinture et patine

Ceci est la dernière mouture du plan de Stahdorf. Je dis dernière car je modifie souvent les détails de mes plans en fonction de l'avancement des travaux et de diverses idées qui me passent par la tête, notamment la voie métrique dont je vais parler un peu plus loin.

Outre la voie métrique, j'ai également dessiné la route complète. Je dois avouer que je caresse l'espoir d'installer un jour le système Faller Car et dans ce but les routes dessinées répondent à un plan de circulation déterminé.

 

 

 

-décor_le long de la voie,-décor_peinture et patine

Le gril Est de la gare de Stahldorf, gare intermédiaire sur la ligne 21.

Il reste 3 aiguillages à mettre en place pour la desserte de la cour aux marchandises et de l'entreprise raccordée et ce sera fini pour l'entrée Est en gare, une fois le câblage de ces appareils de voie terminé.

Le plus dur a été la traversée-jonction double (TJD) que j'ai créée de toutes pièces. Quant aux 4 aiguillages, j'ai utilisé dans ce gril les excellents appareils de voie "courbables" de la firme Tillig dont 3 sont transformés en aiguillages courbes.

 

 

-décor_le long de la voie,-décor_peinture et patine

Trois aiguillages ont été mis en courbe et c'est du vrai "sur mesure" comme cela existe souvent en réalité car il est parfois nécessaire d'adapter les aiguillages à la configuration des voies de la gare.

Tout à fait à gauche, on voit une voie à écartement métrique. Elle est dessinée sur le plan en traits discontinus. Il s'agit d'une voie métrique qui pénètre en gare de Stahldorf afin de permettre le transbordement voie normale-voie métrique des marchandises. C'est une de mes dernières idées.

 

 

-décor_le long de la voie,-décor_peinture et patine

Pour que les trains de la compagnie à voie métrique puissent entrer en gare, il était nécessaire que la voie métrique passe par le tunnel précédant la gare, ce qui implique une voie à 3 files de rails dans ce tunnel.

Aussitôt dit, aussitôt fait !  La voie à  3 files de rails est en place et je vais devoir bien sûr faire sortir la voie métrique de la voie normale à cet endroit. J'ai 2 solutions et je verrai bien laquelle je choisirai quand je me mettrai à la tâche. Affaire à suivre donc.

 

 

-décor_le long de la voie,-décor_peinture et patine

De l'autre côté du tunnel, la voie métrique se sépare de la voie normale à une petite distance de l'entrée du tunnel, en l'occurrence à l'endroit montré sur la photo. En fait, la voie normale est la ligne industrielle n° 40 qui dessert le complexe sidérurgique Krump. En contrebas se trouve la ligne secondaire n° 21 qui relie Stahldorf et Coksdorf au départ de la grande gare de Kugelstadt. Quant à la voie métrique, la ligne 51, elle va longer le complexe, perchée sur un remblai, pour se diriger vers la gare de Coksdorf, la contourner et continuer sa route vers une gare belge.

 

01/08/2011

07/2011 - La ligne 22 à l'étage +1 - partie 2

Les travaux avancent tout doucement mais une certaine dispersion existe du fait que nous sommes trois à contruire le réseau et qu'il n'est pas possible de s'atteler ensemble à la même tâche, sauf exceptions.

En ce qui concerne la ligne 22, la gare de Sankt Andreas prend tout doucement forme. Toute la partie électrique est terminée et la voie a été testée. Je suis donc passé à la décoration qui, pour moi, est la phase la plus intéressante.

 

St Andreas en cours.JPG

Le module supportant la gare de Sankt Andreas à l'étage +1.

Je m'en occupe sporadiquement étant occupé à d'autres tâches. Les deux voies sont ballastées et les deux quais sont terminés. Le passage à niveau est en cours ainsi que la route goudronnée. L'accès au bâtiment des recettes en pavés est réalisé en plâtre au moyen d'un moule en silicone.

 

 

BR St Andreas.JPG

Le bâtiment des recettes est terminé. Il est dûment patiné et il ne me reste plus qu'à le fixer définitivement en place. Je le ferai dès que la route pavée qui passe à l'arrière-plan sera achevée.

 

L 22.JPG

Le module de gare est suivi d'un module dont la voie attend d'être ballastée. Sur ce dernier, je ne prévois que de la végétation sans aucun bâtiment. Le louvoiement de la voie sera justifié par le relief. J'en profite pour signaler qu'en modélisme, il est souhaitable d'éviter les longues lignes droites, surtout celles qui longent parallèlement les bords du réseau. C'est d'autant plus vrai ici qu'il s'agira d'un relief assez prononcé. Courbes et contrecourbes sont toujours du meilleur effet en modélisme ferroviaire. 

23/01/2007

01/2007-4 - C'est quand même mieux un modèle réduit patiné !

 

Dépôt 1-2
Cette locomotive patinée s'harmonise beaucoup mieux à son environnement.

Certains modélistes (plutôt collectionneurs) hésitent à "salir" leurs beaux modèles tout rutilants.
En cas de revente, il est vrai que ceux-ci perdraient de la valeur. Mais il faut savoir choisir !