17/05/2009

05/2009 - Les premiers bâtiments

Dans la gare de Coksdorf, les travaux de pose de voies et d'électrification étant pratiquement terminés, rien ne s'opposait à ce que je m'occupe un peu de meubler cette station avec quelques bâtiments, ce qui n'était pas pour me déplaire.
Voici un petit aperçu des travaux en cours.



Bâtiment 010 (Medium)
Le bâtiment des recettes de la gare de Cocksdorf : il s'agit d'un kit Kibri un peu modifié.

 
 

Bâtiment 002 (Medium)
La cabine de signalisation n° 1 chargée de gérer les signaux et aiguillages du gril ouest attend d'être installée à l'emplacement prévu. Il s'agit d'un kit Auhagen qui m'a étonné par sa qualité malgré son prix peu élevé. Les briques sont à l'échelle, ce qui mérite d'être souligné.

 

Dépôt 3 (Medium)
Le petit parc à charbon en cours de construction. Il s'agit d'une récupération de divers kits que je modifie sans vergogne pour adapter la forme au terrain. Ca s'appelle en anglais du « kitbashing», autrement dit du charcutage de kit assorti de « scratchbuilding », c'est-à-dire création à partir de matériaux bruts tels que de la plasticarte. C'est un exercice assez plaisant à réaliser et gratifiant car on voit naître de ses doigts un modèle original que l'on peut personnaliser à volonté. J'ai créé les deux bouts de voie pour wagonnets à l'aide de rails au code 40 et de traverses en époxy.

A la pointe du parc, un tas de briquettes complète l'installation. Je l'ai réalisé à l'aide de planchettes de balsa.

Le portique à sable doit encore être adapté pour imbriquer un de ses pieds dans le parc.



Dépôt 4 (Medium)
Le poste de signalisation n° 2 chargé de gérer le gril est viendra côtoyer le petit dépôt. Il est terminé et affiche fièrement le nom de la gare.

A sa droite, le bâtiment à usages divers abritant notamment la lampisterie et le dortoir.

 

 

Dépôt Coksdorf 2

Une petite installation de ravitaillement en fioul pour locomotives diesels est en cours d'aménagement. Ce petit édifice abrite le four permettant le séchage du sable ainsi que le compresseur chargé d'expédier le sable dans le réservoir du portique via une tuyauterie aérienne.



 

Dépôt Coksdorf 4

Le réservoir et son bac en maçonnerie; c'est encore un bricolage à base d'éléments de kits à monter, de pièces diverses et de chutes de plaques en plastique (polysrtyrène choc).


 
Dépôt 1 (Medium)

Le petit dépôt de locomotives commence à s'étoffer. En fait, il est très modeste car destiné à abriter une machine de manœuvre et à approvisionner le cas échéant les locomotives de passage. En France, on parlerait de petite annexe traction.

Outre l'abri des machines, on y trouve un petit atelier situé sur son flanc, un petit parc à charbon, un bâtiment abritant la lampisterie, un dortoir, un réfectoire, deux bureaux (chef de dépôt et visiteur) et autres commodités, des latrines, une sablerie et son portique de distribution, une grue hydraulique, une petite installation de ravitaillement en fuel pour locos diesels et un château d'eau.

Tout prévoir est un exercice difficile. En effet, j'ai dû déplacer la voie 10 pour pouvoir loger l'atelier, la sablerie et l'installation d'approvisionnement en fioul.
Malgré des plans bien pensés, on s'aperçoit souvent qu'on a oublié tel ou tel élément, qu'on a mal estimé l'emprise d'un bâtiment, etc. Bah, ça aussi, ça fait partie du modélisme. 

 

 
Bâtiment 009 (Medium)
La remise à locomotives flanquée de son atelier est complètement terminée.


Les bâtiments montrés sont certes les éléments les plus visibles mais ils ne constituent pas la totalité de l'installation, loin s'en faut. Il reste encore pas mal de travail à réaliser pour conférer au dépôt un cachet d'authenticité. En effet, des tas de petits accessoires doivent encore être installés, comme par exemple les commandes bifilaires des aiguillages et signaux, les passages planchéiés, les pistes, ...

 

24/01/2007

01/2007-7 - Un peu de documentation ne fait pas de tort

 

021a

Vue rapprochée du parc à charbon.

Pour faire vrai, il est souhaitable de connaître tant soit peu le sujet que l'on désire reproduire en miniature.

Un dépôt vapeur comporte traditionnellement (mais pas obligatoirement) un parc à combustibles, un château d'eau, une grue hydraulique, une remise, une lampisterie, un parc à briquettes, une fosse de visite, une fosse à piquer les feux, une installation de distribution de sable avec four de séchage, un bâtiment administratif, et bien d'autres éléments encore selon l'importance du dépôt. Je m'arrête là car je ne compte pas faire ici un exposé concis sur les dépôts de locomotives. Ca serait beaucoup trop long et ce n'est pas le but de mon blog. Mais sachez que des variantes existent sous de multiples formes pour chaque administration ferroviaire. Comme je situe cette remise à l'époque III, vous pouvez constater sur la photo que j'y ai ajouté une installation succincte de fioul pour locos diesels et locos à vapeur alimentées au fioul. A noter ici l'absence de pont tournant (ne dites pas "plaque tournante" ; cette appellation s'adresse aux petites plaques servant à tourner les wagons). Mais je me rappelle que j'avais prévu d'adjoindre un second module comprenant un pont tournant. En réalité, on constate parfois la présence d'un triangle de retournement. On peut aussi envisager le cas d'une remise n'abritant que des locomotives-tenders n'ayant aucun besoin d'être "virées".
Ceci m'amène à dire qu'il faut un minimum de logique et de cohérence dans la conception d'un réseau. Il en ressort qu'une certaine documentation est souhaitable au départ de tout projet.
Ceci dit, si j'avais réalisé cette saynette pour mon compte propre, j'aurais poussé davantage le détail, notamment en installant des leviers d'aiguillage ou, mieux encore, en les équipant d'une commande bifilaire au départ d'une cabine de signalisation. J'aurais également intégré des personnages miniatures pour créer une meilleure ambiance. Enfin, le matériel exposé serait dûment patiné à l'inverse de ces locomotives trop rutilantes tout droit sorties de leurs boîtes.

23/01/2007

01/2007-6 - Le modélisme d'atmosphère

027a
017a

025a

D'autres vues du dépôt présenté dans la note 01/2007-3.

Parlons un peu du "modélisme d'atmosphère". Kèksèksa? se diront certains. Eh bien, un réseau plein d'atmosphère, c'est un réseau qui reflète de façon réaliste un environnement associé à l'ambiance particulière d'un lieu et qui inspire au spectateur un sentiment de "véracité".

Le modélisme d'atmosphère est une philosophie enseignée dès 1980 par Jacques Le Plat, un talentueux modéliste belge, qui s'est lui-même inspiré de réalisations antérieures axées sur la reproduction réaliste de l'environnement. Alors que le train était communément considéré comme jouet scientifique dont l'aspect technique avait largement la prééminence, de talentueux artistes créaient déjà, au cours de l'entre-deux-guerres du vingtième siècle, tant en Grande-Bretagne qu'aux Etats-Unis, de "superbes réseaux" où l'aspect scénique jouait un rôle prépondérant. A cette époque, ces artistes avaient d'autant plus de mérite qu'ils ne disposaient pas de la grande diversité de matériaux dont nous jouissons aujourd'hui.

Jacques Le Plat, encore lui, n'a pas hésité à qualifier le ferromodélisme de "Xe Art" lors d'un exposé à des personnalités bruxelloises en 2000. N'hésitez pas à visiter son site (voir la liste de liens).

01/2007-4 - C'est quand même mieux un modèle réduit patiné !

 

Dépôt 1-2
Cette locomotive patinée s'harmonise beaucoup mieux à son environnement.

Certains modélistes (plutôt collectionneurs) hésitent à "salir" leurs beaux modèles tout rutilants.
En cas de revente, il est vrai que ceux-ci perdraient de la valeur. Mais il faut savoir choisir !

01/2007-3 - Un petit dépôt de locomotives

 

-depot de locomotives,-modelisme d atmosphere

 

-depot de locomotives,-modelisme d atmosphere

 

-depot de locomotives,-modelisme d atmosphere

Un petit dépôt de locomotives à vapeur.

Pour être correct, je devrais parler de remise plutôt que de dépôt puisque c'est l'appellation officielle en Belgique. Cette ancienne réalisation remontant à 1983 témoigne du fait que ma prédilection pour le modélisme d'atmosphère ne date pas d'aujourd'hui. Il s'agit d'un petit diorama que j'ai construit à la demande d'un détaillant allemand de modèles réduits. Il désirait mettre en vedette des locomotives et des wagons sur cette saynète, intégrée dans une de ses vitrines. Elle représente un petit dépôt flanqué de quelques voies de garage. Les modélistes avertis reconnaîtront sans peine la facture belge de cette remise.